«

»

Fév 17 2016

Le parcours PRE-PROFESSIONNEL

parcours pre professionnelParcours des Pré-PROS dans les ATELIERS

Lors de ce parcours prime une pédagogie d’apprentissage qui fait davantage appel aux dimensions d’autonomie autres que purement professionnelles.

L’ensemble de la progression de chaque jeune dépend de ses capacités et de son handicap. En règle générale, le jeune pré-professionnel, âgé de 14 à 16 ans (ou plus en fonction de son âge d’arrivée à l’IMT), suit une progression adaptée à sa maturité, à ses possibilités. Son parcours est modulable à tout moment par un projet individuel.

       Les objectifs visés ici, au travers de la découverte et de l’apprentissage des bases de travail dans chaque atelier, consistent essentiellement à :

  • Développer la confiance en soi et en autrui, en amenant chaque jeune à des situations de réussite par le choix de tâches adaptées,
  • Susciter une motivation au travail, de la curiosité, de l’intérêt et le goût de l’effort,
  • Développer les notions de politesse et de respect de l’autre et de son travail en favorisant l’intégration dans une équipe,
  • Développer l’écoute et la concentration,
  • Prendre conscience des exigences liées à chaque activité,
  • Faire comprendre l’importance du respect des consignes et du règlement de chaque atelier (sécurité, ponctualité, hygiène…),
  • Apprendre les gestes adéquats aux différentes tâches proposées,
  • Sensibilisation aux machines et aux outils.

L’objectif final est de permettre à chaque jeune de faire un choix de parcours professionnel en fonction de sa motivation et de ses possibilités.

Les Moyens pré-professionnels

Fréquentation et rotation des jeunes sur l’ensemble des ateliers professionnels :

Temps ateliers

Les jeunes pré-professionnels bénéficient d’un temps de prise en charge scolaire plus important que la prise en charge atelier (7 demi-journées de classes contre 2 d’ateliers), la priorité pour les pré-professionnels étant encore le temps scolaire. Ce temps plus conséquent répond au besoin, vu leur jeune age de développer encore des acquis scolaires.

Composition des groupes

La composition des groupes tient compte autant que possible de l’âge, de la dynamique du groupe, du degré d’autonomie au travail, des difficultés propres à chaque jeune. En tenant compte de ces différents éléments, cette composition peut être modulée tout au long de l’année si besoin.

Adaptation de la prise en charge

L’adaptation de la prise en charge est un des points essentiels du travail d’accompagnement et d’apprentissage dans le secteur professionnel. Elle tient compte des besoins définis au travers du projet individuel et des situations particulières de chacun.

Evaluation des acquis

Le référent professionnel en lien avec l’équipe professionnelle évalue la progression du jeune dans les différents champs professionnels, en fonction de :

  • Son adaptation,
  • Ses aptitudes,
  • Ses capacités/difficultés.

Pour ce faire, une grille d’évaluation et des critères communs sont utilisés.

Liens dans la prise en charge

La prise en charge s’établit dans les domaines de la scolarité, du professionnel et des prises en charges individuelles, toujours définie par le projet individuel du jeune.

Laisser un commentaire