«

»

Jan 26 2017

L’institut médico-technique s’agrandit

À l’occasion de ses vœux, Thierry Conter, directeur de l’Institut médico-technique et du Rapadi de Neufchâteau, a annoncé la construction de nouvelles unités d’hébergement.

L’institut médico-technique néocastrien (IMT), qui accueille des jeunes âgés de 12 à 20 ans en situation de déficience intellectuelle, a mis en œuvre des réflexions structurantes en termes d’investissement. Un travail qui permet aujourd’hui de lancer l’ouverture d’un concours d’architecte pour la construction de nouvelles unités d’hébergement. Des investissements ont également été engagés pour l’aménagement du parking et l’isolation thermique d’un des bâtiments de l’IMT.

« En 2017, nous poursuivrons également nos actions d’amélioration de l’environnement de travail dans les ateliers de l’Esat (établissement et service d’aide par le travail). Cela profitera aux travailleurs et aux professionnels qui les accompagnent », explique Thierry Conter, directeur de l’IMT et du Réseau d’accompagnement public pour adultes déficients intellectuels (Rapadi), qui comprend l’Esat, un accueil de jour et un foyer d’hébergement.

Des rapprochements dynamiques

« Au niveau du Rapadi et de l’IMT, nous avons lancé une procédure d’élaboration de contrats pluriannuels d’objectifs et de moyens (CPOM, ndlr) », confie Thierry Conter. Ces CPOM ont pour objectif, sur cinq ans, d’observer les besoins d’évolution des structures par des rapprochements dynamiques ou plus aboutis juridiquement entre le Rapadi et l’IMT. Le tout en conservant l’identité de chaque secteur d’activité.

« La signature de deux contrats pluriannuels d’objectifs et de moyens est ainsi envisagée pour janvier 2018. Dans un premier temps pour l’IMT et le Service éducatif et de soins à domicile (Sessad). Puis un second pour les structures du Rapadi », conclut Thierry Conter, tout en précisant que « les structures ne manqueront pas de répondre aux besoins profonds et réels des usagers ».

Plusieurs travailleurs de l’ESAT se sont vus décerner des médailles d’argent pour 20 ans : Latifa Louchahi, Daniel Demangeon, Isabelle Martin, Sophie Vaillant, Sandra L’Hote, Sylvain Lambert, Jean-Michel Gerberon. Des médailles d’argent pour 20 ans au personnel : Marie-Hélène Lambert du RAPADI, Marie-Thérèse Larges de l’IMT. Du côté des départs à la retraite, il s’agit de Marie-Josée Georgin. Médaille d’or 30 ans pour des travailleurs de l’ESAT, sont concernés, Christian Renard, Bruno Germain, André Voinot, Patricia Jouanne. De plus, des diplômes de reconnaissance des acquis de l’expérience pour l’entretien des locaux niveau 1 ont été remis à : Magali Barbier, Christelle Dorget, Cindy Ackermann, Patricia Jouanne, Henriette Buissière, Emilie Anzilutti, Ursula Albert. Blanchisserie niveau 1 : Delphine Evrard, Jessica Jonval, Emren Güngor, Sandra L’Hote. Blanchisserie niveau 2 : Sylvie Martin, Alexandra Bertrand, Bernard Louis, André Voinot.

Des salariés récompensés

 

Médaille d’argent pour 20 ans d’ancienneté (travailleurs). – Latifa Louchahi, Daniel Demangeon, Isabelle Martin, Sophie Vaillant, Sandra L’Hote, Sylvain Lambert, Jean-Michel Gerberon.

Médaille d’argent pour 20 ans d’ancienneté (personnels). – Marie-Hélène Lambert (Rapadi), Marie-Thérèse Larges (IMT).

Médaille d’argent pour 30 ans d’ancienneté (travailleurs). – Christian Renard, Bruno Germain, André Voinot, Patricia Jouanne.

Les diplômés pour l’entretien des locaux niveau 1. – Magali Barbier, Christelle Dorget, Cindy Ackermann, Patricia Jouanne, Henriette Buissière, Émilie Anzilutti, Ursula Albert.

Les diplômés pour la blanchisserie niveau 1. – Delphine Evrard, Jessica Jonval, Emren Güngor, Sandra L’Hote.

Les diplômés pour la blanchisserie niveau 2. – Sylvie Martin, Alexandra Bertrand, Bernard Louis, André Voinot.

Départ en retraite. – Marie-Josée Georgin.

VosgesMatin 20 janvier 2017