«

»

Mar 01 2018

Neufchâteau « Tu exagères » … un spectacle carnavalesque des jeunes de l’IMT

Ce spectacle purement conçu et réalisé par Magali, l’animatrice sportive de l’établissement et tous ses collègues, sans oublier le présentateur Remy et toute sa verve ont produit un spectacle de rêve et d’imagination comme l’IMT sait le faire.

Ce spectacle est préparé depuis septembre et tous ont travaillé, internat et externat, aidé aussi par les Arts du Cirque de Liffol le Grand.

Une soixantaine de jeunes figurants se sont « éclatés » et dévoilés par leurs talents cachés, leurs mimiques, leur joie de s’exprimer et de faire comme les « grands artistes » comme ils peuvent les apercevoir à la télévision ou dans les pièces de théâtre.

Parmi les numéros présentés, il y avait « Trop C’est trop fatiguant » avec Sullyvan ; ainsi que « Trop trop de muscles » avec le groupe « Fit et Muscu » avec Amelia, Camille, Delphine, Jenifer, Melissa, Axel, Camille, Christopher Mo. Corentin, Enzo, Kevin, Lucas, et Nicolas.

Des danseurs avec Aline C, Aline L. Baptiste, Clémence, Léna, Victorine (Mat Pokora) ; la séquence de « lâche toi et danse » avec Benjamin, Angie, Kevan, Jordan, Kelly et Ummu ; « Fondamental Calogéro » avec Alicia, Doriane, Prudence ou encore Soprano avec « Mon Précieux » et Aline L, Amelia, Elodie M, et Jordan D.

D’autres plus adroits avec les assiettes chinoises, les balles et autres bollas, avec Annette, Cathy, Elysabeth, Marie Pierre, Mireille, Patricia et Véronique, ou encore les jongleurs Axel, Doriane, Eddy, Elsa, Kevan, Hugo, Lolita et Mathieu, Morgan, Nicolas et Steven de la section des Arts du Cirque qui font des émules, et bien sûr leur professeur, Magali, aidée par tous ses collègues.

Les temps morts étaient l’apanage de séquences de montage vidéo, d’interview ou de sketches joués par ces mêmes jeunes Faruk, Lucas et Nicolas. La séquence hilarante de danse classique revue par « 3 petits ratons de l’Opéra de Rouceux » en valait le détour.

Et que dire de la « Batuc Adabra » à laquelle s’étaient joints les foyers de Saint-Blin – de Châtenois et leurs éducateurs ; enfin les musiciens de l’Esat et de l’IMT pour qui les décibels ne comptent plus et où, au final, « la folie de Mama Africa » a envahi toute la scène du Trait d’Union. Un beau et grand spectacle qui a ravi les parents, les familles ou encore les amis de tous ces jeunes qui, nous en sommes sûrs se sont régalés tout comme le public présent.

Un grand goûter réalisé par les jeunes de l’atelier CUISINE de l’IMT a été dégusté par tous les invités pour clôturer cette belle après-midi.

Article JMR : journal l’ABEILLE février 2018