»

Nov 26

Portes Ouvertes Octobre 2015

Société Neufchâteau : l’Etablissement d’aide par le travail se visite demain jeudi

Les ateliers de l’Établissement et services d’aide par le travail de la cité, que l’on peut visiter demain jeudi dans le quartier de Rebeval, démontrent tout le savoir-faire de ces travailleurs que l’on conduit vers l’autonomie.

C’est aussi parce qu’il s’inscrit dans une politique de territoire qu’il souhaite soutenir le maximum de partenariats locaux dans des domaines économiques divers. L’Établissement et services d’aide par le travail de la cité (ex-CAT) nourrit d’ailleurs une autre ambition pour l’implantation de ses locaux, actuellement basés rue 5e -Régiment-de-Hussards.

En attendant de nouveaux investissements dédiés au travail décent et digne, l’antenne néocastrienne (54 travailleurs handicapés) de cet Esat également représenté à Mirecourt (30 salariés), ouvre en grand les portes de ses savoir-faire, aujourd’hui. L’occasion pour tout un chacun, à l’instar de ces partenaires professionnels et institutionnels que l’on souhaite développer, de redécouvrir la qualité de travail qui sort chaque jour des ateliers du quartier de Rebeval.

Dépendant du réseau d’accompagnement public pour adultes déficients intellectuels (Rapadi) de la Plaine des Vosges, l’établissement médico-social qui offre aux personnes handicapées des activités diverses à caractère professionnel, a été créé en 1983 à Neufchâteau. Il permet un soutien médico-social et éducatif avec, pour seul but, l’épanouissement personnel et social de l’individu. Car outre un foyer d’accueil permettant de loger 22 personnes, l’Esat a la vocation d’accompagner socialement chaque individu vers davantage d’autonomie.

Blanchisserie et confiserie

L’autonomie vers le travail constitue ainsi l’axe majeur de la finalité de la structure qui s’attache à former ces salariés et surtout à reconnaître leurs compétences. Un référentiel de reconnaissance des acquis de l’expérience (RAE, sur un mode similaire à la validation des acquis de l’expérience) se met actuellement en place avec d’autres établissements de Lorraine. Une évaluation en continu qui permet en outre une réelle reconnaissance des savoir-faire. Cet après-midi, de 13 h 30 à 16 h 30, les occasions seront nombreuses d’échanger avec ces femmes et ces hommes qui participent 35 h par semaine aux ateliers majeurs de l’Esat néocastrien : les tonte, taille, désherbage, plantation et autres vannerie, la blanchisserie et le repassage pour tous types de linge, la couture (ourlets, confection de rideau), la broderie voire le dégarnissage de sièges, fauteuils ou lits, sans oublier le tri et l’ensachage.

Quelque 1 000 sachets de meringuettes sont réalisés chaque jour, là où ça fleure bon le sucre et le blanc d’œuf.

Olivier JORBA

(1 commentaire)

  1. Monsieur WordPress

    Bonjour, ceci est un commentaire.
    Pour supprimer un commentaire, connectez-vous et affichez les commentaires de cet article. Vous pourrez alors les modifier ou les supprimer.

Laisser un commentaire